Comment augmenter la production du lait?

Si vous êtes soucieuse, ne sachant pas si vous produisez assez de lait pour satisfaire les besoins de votre bébé, cela peut vous consoler de savoir que vous n’êtes pas seule ! Beaucoup de mamans du monde entier partagent cette préoccupation. Si votre bébé prend du poids régulièrement, produit un nombre suffisant de couches mouillées et de selles chaque jour et si vos seins vous donnent la sensation d’être plus légers et mous après l’allaitement, il se peut que votre bébé reçoive tout le lait dont il a besoin. Cependant, si vous avez des questions ou des soucis, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou conseillère en lactation.

Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions qui vous expliquent ce que vous pouvez faire pour augmenter la production de lait si vous pensez que vous n’en avez pas produit assez ou si vous voulez tout simplement prévenir des problèmes.

La première chose à retenir quand il s’agit de production de lait maternel est que celle-ci est liée à la demande - plus souvent vous donnez le sein, plus il y aura de production. Donnez le sein dès que votre bébé montre les premiers signes de faim (plus nerveux, fouillant, etc.) bien longtemps avant qu’il ne commence à pleurer. N’essayez pas de respecter à la lettre le plan d’allaitement, mais basez-vous sur son horloge interne qui va vous dire exactement quand et pour combien de temps vous devez lui donner le sein. De plus, il y a des jours où vous devez vous adapter à un changement de ses besoins. Durant ces moments il sera plus agité et va demander plus de repas. Après 2-3 jours, son appétit sera de nouveau normal et votre propre corps aura fait l’ajustement nécessaire. Il y aura beaucoup de jours comme cela pendant sa première année et ils vont souvent accompagner les étapes importantes de son développement. Essayez de trouver assez de temps de repos et donnez-lui le sein aussi souvent qu’il le désire. Si votre bébé ne prend pas du poids aussi vite que vous voulez ou si l’allaitement vous fait mal, il est possible qu’il ne prenne pas le sein comme il faut. Demandez de l’aide à votre conseillère en lactation ou à une amie ou un membre de la famille qui possède de l’expérience en allaitement. Une bonne prise du sein permettra à votre bébé à se nourrir de façon efficace et va protéger les mamelons contre le dommage et la douleur.

Vous pouvez augmenter la production de lait par expression du lait entre les séances d’allaitement. Ceci n’est nécessaire que si votre bébé ne prend pas de poids ou ne produit pas de couches mouillées.

Si possible, évitez de lui donner du lait artificiel. Il est question du rapport entre la demande et la production. Si votre bébé boit du lait artificiel, il prendra le sein moins souvent, ce qui va mener à une réduction de votre production de lait maternel. Il faut éviter de lui donner également des sucettes ou des biberons avant d’avoir bien établi le processus d’allaitement. Votre bébé peut confondre le mamelon avec la tétine. Et le résultat peut être son refus à prendre le sein.

Pendant l’allaitement, le massage léger des seins peut aider. Cela n’influe pas sur la production du lait mais sert à ouvrir les canaux galactophores facilitant ainsi son écoulement

Parfois, il pourrait vous sembler bon de peser votre bébé avant et après l’allaitement mais attention, au début la quantité de lait qu’il boit est très modeste.

Les scientifiques n’ont pas encore donné leur verdict sur les aliments qui pourraient influer la lactation, donc vous devez donc prendre leurs conclusions avec distance. Certains aliments semblent augmenter la production de lait maternel. Parmi eux se trouvent quelques graines (comme le fenugrec, le fenouil, le cumin, le sésame, et l’aneth), l’ail, les épinards, le thé, le basilic sacré, les lentilles, les noix et les fruits séchés, l’avoine et le porridge, le cardon, le gingembre et les carottes.

Si vous décidez d’essayer ces ingrédients, rappelez-vous qu’il faut les prendre en petites quantités et uniquement en tant qu’une partie du régime sain et équilibré. Avant de commencer un supplément ou des remèdes à base d’herbes, consultez votre médecin.

Une autre cause d’une production réduite de lait est le stress. Devoir s’occuper d’un nouveau-né peut en créer. Ainsi, s’il est possible après l’accouchement, il faudra limiter ses obligations au minimum afin de pouvoir passer quelques jours ensemble pour établir un bon rapport avec le bébé et se reposer. Ne vous gênez pas – demandez de l’aide à des amis ou membres de la famille. Choisissez la pièce la plus tranquille de la maison où vous allez donner le sein. Cela vous aidera tous les deux à vous détendre et à vous concentrer sur l’allaitement. Surtout pendant ces jours votre corps doit s’adapter aux nouveaux besoins de votre bébé. S’il est pleurant et misérable, parlez-en avec d’autres mères qui ont eu un bébé à cette même époque. Cela pourrait vous aider. Leur reconnaissance et leur compréhension de votre situation seront pour vous un soutien appréciable.