La lactation

En passant de la conception à l’accouchement, votre corps a subi des changements significatifs afin de fournir un foyer magnifique pour le fœtus. Cependant, la tâche de nourrir un nouvel être ne s’arrête pas avec l’accouchement. Les modifications dans votre corps continuent et permettent la mise en route du processus de la lactation qui fournira la nutrition et la protection immunologique de votre nouveau-né.

La lactation décrit le processus de production du lait et la période pendant laquelle les mamans allaitent leur bébé. La structure des seins est composée essentiellement de tissu graisseux qui contient les glandes mammaires. Ces glandes sécrètent le lait qui, passant à travers les canaux spéciaux, arrive au mamelon pour couler dans la bouche du bébé grâce à la succion qu’il effectue

Le processus de la lactation

Pendant la grossesse, vos seins grossissent, les mamelons deviennent plus grands et plus noirs et vous remarquerez que les veines deviennent plus visibles. Après la naissance de votre bébé, l’ocytocine (l’hormone responsable des contractions de l’utérus) déclenche le processus de lactation. Le premier lait créé après l’accouchement s’appelle le colostrum. Il est riche en substances nutritives et anticorps qui protègent votre bébé contre les microbes et donc les infections.

Après 2 à 5 jours, la sécrétion du vrai lait commence et vous pouvez remarquer que rapidement vos seins deviennent beaucoup plus gros, plus lourds et chauds au toucher. Cela s’appelle lengorgement. Tant que votre bébé prend le sein correctement, il n’y aura pas de problèmes. Cependant, si votre bébé ne prend pas le sein comme il le faut (le cas est assez fréquent), l’engorgement peut évoluer vers la mastite, une infection provoquée par l’accumulation de lait dans les seins. C’est pour cette raison qu’il est important de donner le sein aussi souvent que votre bébé le souhaite. Si cela n’est pas possible vous devez tirer le lait afin de vider les seins.

La lactation dépend de la demande. Le volume de lait produit est fonction directe du volume exprimé pendant les séances d’allaitement. L’OMS conseille d’essayer d’allaiter dans l’heure qui suit la naissance et de donner le sein « sur demande » ou dès que vous remarquez les premiers signes de faim chez votre nouveau-né. Idéalement, il faudrait donner le sein exclusivement jusqu’à l’âge de 6 mois. A partir de ce moment, vous pouvez commencer à introduire des aliments solides au régime de l’enfant. L’OMS recommande la combinaison de l’allaitement maternel et de la nourriture solide jusqu’à l’âge de 2 ans.

Les avantages du lait maternel

Le lait maternel est composé essentiellement d’eau mais il contient également les hydrocarbures, les graisses, les protéines, les minéraux et d’autres substances nutritives. Ces ingrédients fournissent à votre bébé tout ce dont il a besoin pour sa croissance et son développement. Les anticorps et les vitamines du lait maternel le protégeront également contre les infections jusqu’au moment où son propre système immunitaire sera suffisamment efficace pour prendre le relai.

Les autres avantages incluent le risque réduit d'allergies, d’asthme, de diabète et de niveaux élevés du cholestérol. Les bébés allaités au sein passent moins de temps à l’hôpital et doivent se rendre moins souvent au cabinet médical que leurs pairs nourris avec du lait artificiel.

L’allaitement possède également des avantages pour les mamans. Il réduit les niveaux de stress, module la pression artérielle, réduit les risques de dépression post-partum. Il peut peut-être aussi vous protéger du cancer du sein ou des ovaires.