Tirer le lait maternel

Il existe plusieurs raisons pour tirer le lait maternel par pompage. Parmi elles:

  • Pour créer une réserve pour votre bébé pendant votre absence, au travail ou en voyage.
  • Pour stimuler la production du lait si votre bébé n’a pas tant faim.
  • Si votre bébé est prématuré ou n’arrive pas à prendre le sein correctement.
  • Pour prévenir ou traiter l’engorgement, la mastite ou un canal bloqué.
  • Si vous avez commencé le sevrage et pour soulager un peu la pression dans vos seins.

L‘extraction du lait manuellement ou avec le tire-lait vous offre une certaine liberté, puisque votre présence à chaque séance n’est pas nécessaire. Cela signifie que vous pourriez reprendre le travail ou profiter pour vous-même de temps libre pendant la journée. Cependant, rappelez-vous que vous ne devriez pas offrir un biberon à votre bébé avant que l’allaitement ne soit bien établi. Si non vous risquez de créer chez lui la confusion (entre tétine et mamelon) et ainsi des problèmes pour lui de pouvoir prendre le sein.

Quand et à quelle fréquence devrait-on extraire du lait ?

Si vous donnez le sein et que votre but est de stocker du lait de réserve à employer lorsque vous êtes absente, le meilleur moment pour cette mesure est très tôt le matin parce que le volume de lait disponible sera au maximum. Attendez une heure après l’allaitement avant de le faire. Cela donne suffisamment de temps pour la production et le stockage de lait par les glandes sécrétoires; le volume suffira pour le prochain repas.

Si vous employez le tire-lait pour empêcher l’engorgement, essayez de respecter l’horaire des séances d’allaitement. De longs intervalles entre le moment où vous donnez le sein et celui où vous tirez votre lait peuvent causer l’accumulation de lait et l’inflammation.

Les méthodes d’extraction du lait

Les deux options sont manuellement ou par le tire-lait.

Le tire-lait peut être manuel ou électrique et la différence essentielle entre les deux est la facilité d’emploi ainsi que le temps gagné. Le tire-lait entièrement automatique vous donne du temps pendant lequel vous pouvez vous occuper à d’autres tâches. Son fonctionnement ne dure que 10 à 15 minutes tandis que le tire-lait manuel nécessite plus de temps et d’efforts (environ 45 minutes). Bien entendu, il y a également une différence de coût. Ainsi, lors du choix d’un tire-lait, passez en revue vos priorités. Si vous prévoyez d’extraire chaque jour, l’achat d’un bon tire-lait automatique serait un bon investissement qui vous fera gagner du temps et épargnera votre énergie. Par contre, si votre but est de n’extraire que de temps en temps, un tire-lait manuel fera l’affaire.

Peu importe l’appareil choisi, soyez sûre que la taille des protège-seins soit appropriée et posez-les correctement pour éviter qu’ils soient inconfortables. Au début, l’opération peut être légèrement inconfortable et peu agréable par la sensation d’aspiration forte mais elle ne devrait pas être douloureuse.

Vous pouvez aussi essayer l’expression. Elle prend beaucoup de temps et pour cette raison n’est pas conseillée pour un usage quotidien mais plutôt occasionnel. Cela vaut la peine de maîtriser la technique. Demandez une démonstration à votre conseillère en lactation ou suivez les instructions ci-dessous :

Posez votre pouce au-dessus du mamelon et vos deux premiers doigts en-dessous du mamelon. Votre main devrait former la lettre C mais elle ne doit pas englober, ni presser le sein, ni tirer sur le mamelon.
Sans écarter les doigts, appuyez directement sur la poitrine et puis en même temps rouler les doigts en avant. Ce mouvement masse les canaux galactophores et pousse le lait en avant en direction du mamelon.
Roulez la main autour du sein afin de vider d’autres réservoirs qui se trouvent dispersés à travers le tissu du sein.
Répétez jusqu’à ce que le sein vous semble plus léger.

Si vous n’êtes pas près de votre bébé lors de l’emploi du tire-lait automatique, il est salutaire de pouvoir entendre votre bébé, le voir en vidéo ou en photo. Si vous le voyez ou entendez sa voix cela peut aider le déclenchement du réflexe d’écoulement. Donc, essayez ces différentes méthodes et n’oubliez pas de vous détendre.

Le stockage du lait maternel

Les bouteilles en verre ou en plastique bien fermées afin de conserver la fraîcheur, ou des sacs en plastique conçus pour le stockage du lait conviennent pour le lait récemment extrait. Les sacs en plastique conviennent également pour la congélation, si nécessaire. Mettez le lait au frigo tout de suite après son extraction. Posé au fond du frigo à 4 ° C il peut être conservé jusqu’à cinq jours. Si vous décidez de le congeler pour l'employer plus tard, rappelez-vous que la congélation détruit les anticorps contenus dans le lait maternel mais sa valeur nutritive est conservée. Vous pouvez congeler le lait maternel durant 12 mois à -20°C au congélateur mais pour profiter de sa fraîcheur et de sa qualité mieux vaut l’employer dans les 3 mois. N’oubliez pas de marquer les dates sur les réceptacles avant de les stocker.

Comment chauffer le lait

Si vous avez congelé le lait, il faut le décongeler. Pour cela, mettez-le au frigo durant la nuit ou sous de l’eau fraîche courante. Une fois décongelé le lait devrait être conservé au frigo et employé dans les 24 heures. Que le lait soit conservé au congélateur ou au frigo, vous devez toujours le réchauffer avant de l’offrir à votre bébé. Tenez le lait froid sous de l’eau courante tiède pendant quelques minutes ou réchauffez-le dans un bain-marie. Il ne faut pas le chauffer dans une casserole posée directement sur la source de chaleur. Le lait devrait être tiède et sera ainsi bien accepté par votre bébé. Il faut éviter de chauffer le lait au micro-ondes car cette méthode réduit la valeur nutritive du lait maternel.