Le régime pendant l’allaitement maternel

Vous avez probablement entendu la vieille maxime qui dit que pendant la grossesse vous devriez manger pour deux. Même si c’est un peu vrai, il s'agit de ne pas la prendre au mot. Les études ont montré que manger trop peut convertir le diabète de gestation en diabète de Type 2. Ainsi, pendant la grossesse il est important que votre régime alimentaire procure à votre corps tout ce dont il a besoin mais pas plus.

Pendant la période de l’allaitement maternel les règles sont semblables. Votre régime devrait être sain, équilibré et également contenir une grande variété d’ingrédients nutritifs et dans des quantités suffisantes. Pendant que vous allaitez vous pouvez brûler jusqu’à 500 calories par jour de plus que d’habitude. Pour cette raison en fonction du poids que vous aurez pu prendre pendant la grossesse, de votre métabolisme et d’autres facteurs, vous aurez besoin ou pas d’augmenter la quantité de nourriture que vous consommez. La façon la plus sûre d’établir un régime sain est d’écouter votre propre corps. Vous devez manger quand vous avez faim, des repas moins copieux, mais sains. Cependant, en cas de perte d’appétit, il serait sage de consulter votre médecin. Cela peut être signe de dépression post-natale.

Qu’est-ce que l’on entend au juste par un « régime équilibré » ?

La variété en est la clé. Si vous mangez divers types d’aliments, le goût de votre lait maternel changera ce qui permet à votre bébé de s’adapter et d’accepter des goûts variés bien avant qu’il ne commence à manger des repas solides. La nutrition saine est basée sur des aliments naturels. Les aliments produits industriellement possèdent moins d’ingrédients nutritifs et d’autres ingrédients tels que des colorants et des rehausseurs de goût dont votre corps n’a nullement besoin. Vous devriez consommer les aliments des groupes ci-dessous:

  • Les aliments riches en protéines, tels que la viande maigre, les œufs, le poisson (faible en mercure), les produits laitiers, les haricots et les lentilles
  • Le pain à base de farine complète et le riz comme sources de féculents
  • Beaucoup de fruits et de légumes, surtout verts
  • Les aliments riches en calcium, tels les produits laitiers
  • Les graisses nutritives qui se trouvent dans les noisettes, amandes, etc, l’avocat, et l’huile d’olive vierge
  • Beaucoup d’eau

Les aliments qu’il faut éviter pendant l’allaitement maternel

Bien que la recommandation générale indique que vous pouvez manger presque tout avec modération, il y a certains aliments qu’il faudrait limiter ou même éviter complètement.

Si vous buvez du lait de vache cela peut provoquer chez votre bébé des symptômes tels que l’estomac gonflé, la rougeur de la peau, le visage bouffi, la diarrhée, des vomissements, etc. La raison est une protéine dans le lait de vache à laquelle votre bébé pourrait être allergique. Si cela vous inquiète, parlez-en avec votre médecin. Suggérez-lui que vous voulez vous abstenir de boire du lait de vache pendant quelques semaines pour voir si les symptômes chez votre bébé diminuent.

Evitez de boire beaucoup de café pendant que vous allaitez. La recommandation générale pour les mamans allaitantes est de ne pas dépasser 200mg de caféine par jour. N’oubliez pas que la caféine se trouve également dans le thé noir, les boissons énergisantes et certaines boissons gazeuses. La consommation importante de caféine rend votre bébé plus nerveux ce qui cause souvent des troubles du sommeil.

L'alcool se transmet à votre bébé à travers le lait maternel, ainsi il faudrait éviter d’en boire régulièrement pendant l’allaitement. Si un verre de vin vous fait plaisir, il vaut mieux le boire après avoir allaité ou après avoir tiré du lait. Puis, attendez au moins 2 heures avant la séance d’allaitement ou l’emploi du tire-lait. De cette façon le corps dispose d’autant de temps que possible pour éliminer l’alcool avant la prochaine séance d’allaitement.

Parfois, vous pourrez remarquer que votre bébé souffre de crampes si vous avez mangé des végétaux ou des légumes comme des oignons, des poireaux ou des haricots. Cela est peut-être une coïncidence mais si cela arrive régulièrement, nous vous conseillons d’éliminer provisoirement ces aliments de votre régime.

Si votre régime est sain et contient certains végétaux, il ne faudra pas changer vos habitudes si votre bébé ne montre aucun signe de problèmes. Il se peut qu’il soit déjà habitué par leur passage à travers l’utérus.